LA MORSURE QUI CHANGEA MA VIE

Texte de ma collègue et amie Marie-France Nault J’étais une petite fille Arrivée devant la maison de mon amie, je vis son grand Saint-Bernard que je connaissais depuis deux ans. Sa grande posture et ses puissants mollets étaient imposants, mais je ne me sentais...

Pin It on Pinterest