Pas besoin d’attendre le jour de la Saint-Valentin pour témoigner de son amour auprès de ceux que nous aimons. 

Plus vous partagez de votre amour, plus vous en recevez. J’y crois et vous?

Comment?

Oui, je me fais parfois poser cette question. Comment, Lynne, témoigner de mon amour envers ceux que j’aime sans pour autant me sentir envahissante?

Laissez-moi vous proposer quelques pistes:

  • Ce doux regard que vous posez sur vos enfants quand ils jouent ou se chamaillent;
  • Ce geste de réconfort spontané envers un ami qui se confie;
  • Ce câlin que vous donnez en guise de bienvenue et d’au revoir;
  • Ce temps que vous prenez pour jouer, jaser, écouter vos enfants;
  • Ce sourire que vous partagez à la croisée d’un inconnu;
  • Ces moments de qualité partagés avec une personne aînée bénévolement ou de la famille;
  • Ces paroles de réconfort dites au bon moment;
  • Cet amour que vous cultivez pour vous-même et ceux que vous aimez;

et vous…de quelle façon partagez-vous votre amour? Répondez sous cet article ou sous le partage dans les réseaux sociaux. Qui sait qui vous inspirerez à en faire autant?

Partager un « je t’aime » sincères et ressentis sont à mon humble avis un grand pas vers l’authenticité, l’humanité, la collaboration et la co-création d’un monde meilleur.

Même en étant endeuillée, célibataire ou seule, la vie vous aime et vous invite à surfez avec elle. Elle espère que vous trouviez en vous ce cadeau, cet amour qui fait de vous une personne unique et bien vivante.

Apprivoisez la personne que vous êtes et emmitouflez-vous d’un amour inconditionnel.

Être endeuillée à la Saint-Valentin c’est aussi une réalité

Je vous partage un extrait du livre de Nadine Beauthéac « Le deuil » aux Éditions du Seuil.

« La présence de ceux que nous avons aimés influence les personnes que nous sommes. Notre existence est marquée par les êtres qui nous entourent, mais aussi par les êtres qui nous ont quittés. La perte est notre héritage l la lucidité notre don; le souvenir notre guide. Les êtres que nous avons le plus aimées continuent bien au-delà de leur mort à jouer un rôle important dans notre vie, c’est ce que le deuil nous apprend. En transformant notre relation au défunt, nous nous transformons nous-même, nous transformons notre personnalité. »

Découvrez la pause-café virtuelle

Les émotions qui passent du rire aux larmes, c’est ok!

Être endeuillé à la Saint-Valentin peut aussi signifier se remémorer de bons souvenirs de la personne qu’on a aimée. Des situations ou événements cocasses que cette personne nous a fait vivre des jours de St-Valentin. J’ai personnellement quelques drôles d’images dans ma tête d’une personne que j’ai beaucoup aimé et qui n’est plus.

Continuons de semer un jardin de « Je t’aime » , Saint-Valentin ou pas! 

Douce journée. Douce soirée, à tous et toutes, petits et grands.

Lynne

P.S. En cliquant sur ce lien, je vous invite à découvrir la page Deuil-Vie-Résilience sur Facebook

Pin It on Pinterest

Share This