Les deuils de fin d’année, besoin d’aide?

Apprivoiser un deuil quand on prend le temps de s’y arrêter c’est possible et bénéfique. Vous trouverez un peu plus loin dans ce billet de blogue quelques pistes juste pour vous.

En cette période de l’année, je vous invite à oser demander de l’aide si vous en ressentez le besoin. En demandant vous faites un pas vers la personne la plus importante, vous.

L’aide peut venir de différentes personnes dont certaines peuvent même faire partie de votre entourage. L’important, selon-moi est

  • Que vous ayez un lien de confiance avec cette  personne;
  • Qu’elle connaisse ses limites;
  • Qu’elle puisse vous référer au besoin.

On ne le dira jamais assez, la meilleure façon d’apprivoiser, de vivre un deuil c’est d’en parler.

  • De parler de la personne décédée, de l’animal décédé ou de l’élément du deuil;
  • De nommer ce qui vous manque de cette personne, cet animal;
  • De parler des beaux moments, des souvenirs, etc

Lire: Se préparer aux fêtes afin d’en sortir grandi de Martine Letarte dans le journal Le Devoir

Centres d’écoute

  • Centre de Prévention du Suicide du Québec: 1-866-APPELLE (1-866-277-3553)  est accessible 24 sur 24.
  • Tel-Aide : 514 935-1105
  • Maison Monbourquette : 1-888-LE DEUIL (1-888-533-3845)

Être endeuillé c’est parfois aussi accompagner un enfant ou un adolescent qui se questionne. Alors que plusieurs émotions modifient la perception de la réalité comment répondre à toutes ces questions sans en biaiser l’information. Vous trouverez à la fin de ce billet quelques suggestions de de livres à titre de références.

Les deuils de fin d’année, quels sont-ils?

  • Un objectif qui ne s’est pas réalisé;
  • Des études non terminées;
  • Une séparation amoureuse;
  • Cet enfant désiré qui ne s’est pas pointé le nez sur le test de grossesse;
  • Une chicane familiale ou d’amis non résolue;
  • Ceux qui font partie de votre jardin secret, etc

Lire:

À ces deuils s’ajoutent ceux que vous avez vécus pendant l’année car c’est bien le premier Noël sans:

  • une personne significative décédée
  • un animal décédé
  • la top santé (maladie physique ou mentale)
  • tout autre deuil qui remonte juste en y pensant…

Comment terminer l’année avec confiance et auto-compassion?

auto-compassion Lynne Pion blogue Deuil-Vie-Résilience.jpg

  1. En vous permettant de dire oui ou non, même peut-être aux invitations lancées ici et là par la famille et les amis. Vous pouvez tout simplement mentionner que vous êtes touchée par l’invitation, mais que vous déciderez à la dernière minute si vous ressentez l’envie d’être seule ou en compagnie la journée de l’événement.
  2. En prenant du temps pour vous. Vous avez envie de rester habillée en mou toute la journée et de grignoter tout en lisant un bon livre ou en regardant un film en famille…Journée Pyjama pour tous, pourquoi-pas?
  3. En revisitant votre année depuis le mois de janvier, mois par mois. Qu’est-ce que vous retenez de chacun de ces mois? Positif, négatif, rien du tout? Toutes ces réponses sont bonnes! Vous réaliserez probablement que la vie vous a permis d’apprendre certaines choses et peut-être de vous recentrer sur les valeurs qui sont importantes pour vous. Lesquelles? Avez-vous rencontré de nouvelles personnes? Découvert de nouveaux endroits? Ça ne coûte rien d’essayer, n’est-ce pas?
  4. En bricolant, vous savez comme quand vous étiez enfant! Qu’auriez-vous envie de bricoler aujourd’hui? Qu’est-ce qui vous en empêche? Vous pouvez vous bricoler un fort, un bonhomme de neige, une sculpture dehors si le cœur vous en dit! Bricoler seule, en famille ou entre amies, pourquoi-pas?
  5. En vous posant ces questions. Qu’est-ce qui m’empêche d’être heureuse aujourd’hui? Pourquoi? À ce pourquoi ajouter un autre pourquoi? Et un autre Pourquoi? et un autre Pourquoi? En répondant ainsi à chacun des Pourquoi votre vrai réponse, celle qui habite votre cœur émergera. Essayez-le, c’est gratuit et souvent très touchant comme constat!
  6. En croquant dans la vie avec ses « malgrés », ses « à cause ». Vous êtes la seule personne responsable de votre bonheur. De ce que vous ressentez au plus profond de votre coeur. Plus l’amour pour vous et les autres y habitera et y prendra racine, plus vous ressentirez ce bonheur, ce bien être, cette zénitude qui voudront émerger et illuminer votre vie. Bien entendu il y a un temps pour se reposer, reprendre des forces et son élan. Vous êtes la personne qui vous connaissez le plus. Faites-vous confiance. Aimez-vous.
  7. En osant demander de l’aide si c’est ce besoin que vous ressentez.

Pour vous aider à accompagner un enfant ou un jeune adolescent qui apprivoise aussi un deuil voici trois livres qui peuvent les aider. Demandez-les à votre bibliothécaire ou à votre libraire:

  • Comme le vent, Sophie-Luce Morin, Éditions Cornacs
  • Eilame et les camélutins,André Reumont, Éditions Mathémagiques
  • Est-ce que tout le monde meurt?, Lynne Pion Éditions C.A.R.D./Dauphin Blanc

Afin de vous inspirer je vous invite à regarder les entrevues réalisées cet automne avec des gens que j’apprécient et qui à leurs façons m’inspirent à tous les jours. Cliquer ICI ou sur l’image.

Vidéos Lynne Pion Deuil-Vie-Résilience

Retour à la page d’accueil

Inscription à l’infolettre Deuil-Vie-Résilience

*************************************************

Cliquez ici pour me rejoindre 

Formation Deuil 101, Colloque sur le deuilFemme authentique , douce, audacieuse et passionnée. Elle est la référence pour les femmes endeuillées qu’elleaccompagne dans dans leurs deuils et blessures sur la route de la résilience en privé , Demi-Journée VIP ou petits groupes.   Auteure du livre« Est-ce que tout le monde meurt? » elle a créé son blogue Deuil-Vie-Résilience référé dans la francophonie.

Elle a participé au premier événement TEDxQuébec  en novembre 2012 sa conférence ayant pour titre « La mort n’est pas contagieuse »

Elle a collaboré dans différents magazines et sites internet au Québec et en Europe.  Elle s’implique socialement avec le Groupe d’accompagnement Jonathan de Sainte-Marie en Beauce en accompagnement en fin de vie. Vous la retrouverez aussi dans le bottin des ressources de la maison Monbourquette et sur les différents réseaux sociaux.

Pionnière elle offre en ligne différentes formations sur le deuil:

Publicités

Une réflexion sur “Les deuils de fin d’année, besoin d’aide?

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s