Quoi faire quand on est endeuillé en décembre?

Lynne Pion la référence en matière de deuil et de résilience

Quand on est endeuillé en décembre on aimerait plus souvent qu’autrement être déjà rendu au mois de mars de l’année suivante…

Être endeuillé en décembre n’est pas une maladie c’est un état. En être pleinement conscient nous permet de ne pas sombrer dans la tourmente.

  • C’est apprendre à s’accueillir là où on est maintenant, présentement.
  • C’est se donner le droit de pleurer et de rire et de rire en pleurant ou vice versa.
  • C’est se sentir seul dans la foule mais parfois avoir besoin de cette foule
  • C’est avoir envie de s’isoler et parfois envie de fêter
  • C’est vouloir dormir et se réveiller seulement l’an prochain
  • C’est aussi vouloir s’entourer de ses amis, sa famille et ses proches
  • C’est toutes ces contradictions parfois en même temps!

Lire le billet « Douces heures de Noël »

7 suggestions

  • Se reposer: Le temps des fêtes est une période de surmenage autant physique…

View original post 818 mots de plus

Publicités

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s