01 JUILLET…QU’EST-CE QUE JE FAIS AVEC TOUT ÇA?

Des pistes pour garder L’équilibre

Le premier juillet est « LA » journée nationale du déménagement au Québec. Des deuils petits et grands d’ici-là se vivront et même après. En 2015 près de 200,000 Québécois déménageront.  Le déménagement est un signe de changement tout comme l’est le deuil. Apprivoiser les changements est un processus. Trouver un équilibre dans son déménagement en est un aussi!

Si nous en parlions ensemble:

  • Il y a tous ces souvenirs qui ont ensoleillés cet endroit que vous quittez;
  • Il y a ces enfants qui viennent à peine de terminer l’école et qui ont dit « au revoir » à leurs amis sachant très bien consciemment ou pas qu’ils ne se reverront pas à moins de garder peut-être contact sur « Face de bouque » ou par téléphone pour quelques mois;
  • Pour d’autres c’est la séparation d’avec cet animal avec qui on croyait partager la vie jusqu’à la fin mais qu’un nouveau proprio ne désire pas dans ses logements. Euthanasie ou nouveau foyer pour lui, que de questions et de valeurs à faire cohabiter;
  • Il y a ce couple qui demeurait ensemble jusqu’à la fin du bail qui espérait vivement que cette date arrive au plus vite;
  • Cette femme qui déménage dans une autre région grâce ou à cause de son emploi;
  • Cette adolescente qui s’en va à la découverte de son autonomie dans un CEGEP ou une Université à l’extérieur de sa région natale.
  • Il y a ces déménagements obligés car les revenus ne sont plus les mêmes depuis le décès d’un conjoint ou la maladie d’un enfant par exemple.
  • Cette dame dont la perte d’autonomie ne lui permet plus d’habiter au troisième. Alors elle demande de déménager à un endroit plus accessible et moins demandant pour ses enfants et ses amis, etc, etc.

Ces deuils se vivent autant en talons hauts que plats

photos fleurs lynnepion

Tellement de choses à faire avant le déménagement, tellement de gestes à poser, de boîtes à remplir, d’étiquettes à écrire, de téléphones à faire, de courriels à envoyer, d’objets et de vêtements à donner, partager…Tout va tellement vite, très vite, trop vite, métro-boulot-dodo jusqu’à la date retenue. On pense à tout. On pense à tous. On avale ou ravale ces quelques larmes pendant ce petit instant qu’on s’est alloué et on continue n’est-ce pas?

Apprivoiser le changement et trouver un équilibre

En novembre dernier j’ai déménagé d’une maison à plusieurs pièces à un 4½ dans un délai assez court. À mon arrivé dans ce nouvel appartement l’énergie pour défaire les boîtes n’y était pas  Ce qui pourrait aussi vous arriver ou pas!

QU’EST-CE QUE JE FAIS AVEC TOUT ÇA?

  1. D’abord mettre des mots sur ce que signifie « tout ça« ?
  • Les boîtes à déballer
  • Les émotions entremêlées
  • Les deuils dont on prend soudain conscience
  • Les bon côtés de ce déménagement
  • Les obligations
  • La pression qu’on se met soi-même,
  • Le temps qui continue

2- Qu’est-ce qui est vraiment urgent pour vous, votre famille maintenant, aujourd’hui?

  • Prendre du temps pour vous?
  • Déballer des boîtes?
  • Refaire le plein d’énergie avec des amis ou la famille?
  • Qui vous oblige à défaire toutes les boites la première journée du déménagement?
  • Trouvez seule ou en famille les côtés positifs de ce déménagement
  • Créer un moment parfait imparfait en invitant des amies-s à venir prendre un café ou un verre dans votre nouveau décor plein de boîtes!

3- Comment trouver un équilibre dans ce nouvel environnement, ce nouveau milieu de vie?

  • En y ajoutant tout l’amour qui vous habite;
  • En apprivoisant toutes ces nouveautés à votre rythme;
  • En l’adaptant à vos couleurs et votre musique;
  • En le décorant de votre style de vie;
  • En accueillant et en y laissant entrer différentes émotions;
  • En acceptant ses limites selon les journées qui se suivent mais ne se ressemblent pas;
  • En étant fidèle à vous-même à tous les jours;
  • En remerciant la vie à tous les matins au réveil et tous les soirs au coucher incluant ses « malgré » et ses « à cause »!

Que ce soit le 01 juillet ou non, j’avoue que je déteste déménager, suis-je la seule?

En réalité je devrais dire que je déteste faire des boîtes et les défaire quelques semaines ou mois plus tard et me départir d’objets que j’appréciais faute de place! Mais…j’aime la nouveauté car…

Déménager c’est:

  • Se créer un nouveau chez-soi;
  • Trouver de nouveaux repères intérieur et extérieur;
  • Découvrir de nouveaux endroits dans notre patelin;
  • Inventer de nouvelles routines du matin et/ou du soir;
  • Contempler de nouveaux visages et paysages qui changent aux gré des saisons!;
  • Un processus qui permet d’apprivoiser de nouvelles couleurs dans notre vie, notre coeur.

Je réalise que plus je reconnais et j’apprivoise les deuils de la vie plus les couleurs qui habitent mon cœur sont en harmonie.

Qu’en est-il pour vous?

Où en êtes-vous dans votre déménagement?

Avez-vous des trucs à partager pour faciliter le processus d’adaptation dans votre nouveau milieu de vie?

Comment avez-vous impliqué les enfants? les ados?

Gardons contact!

Vous ressentez que vous avez besoin d’accompagnement? Communiquez avec  moi dès aujourd’hui.Cliquez ici. 

SUIVEZ-MOI ET ÉCHANGEONS SUR LES DIFFÉRENTS RÉSEAUX SOCIAUX DONTFACEBOOK  ET TWITTER

Lynne Pion Deuil Vie Résilience accompagnement aux deuils et brisures de la vie

Lynne Pion est une femme authentique, douce, attentionnée, audacieuse et passionnée ayant pour mission de démystifier les deuils de la vie et vous accompagner pour les apprivoiser.

Auteure du livre « Est-ce que tout le monde meurt? » elle a créé son blogue Deuil-Vie-Résilience référé dans la francophonie. En 2015 elle créait le blogue deuil animalier http://www.deuilanimalier.com . Elle a participé au premier événement TEDxQuébec  en novembre 2012 sa conférence ayant pour titre « La mort n’est pas contagieuse».

Elle collabore dans différents magazines et sites internet au Québec et en Europe. Voir l’onglet dossier de presse.

Elle s’implique socialement avec le Groupe d’accompagnement Jonathan de Sainte-Marie en Beauce au Québec en accompagnement en fin de vie.

De plus, Lynne se trouve dans le bottin des ressources de la maison Monbourquette et sur les différents réseaux sociaux.

Publicités

Une réflexion sur “01 JUILLET…QU’EST-CE QUE JE FAIS AVEC TOUT ÇA?

  1. Ouh là là ! Les déménagements ça me connaît : presque 70 depuis ma naissance (une moyenne de un par an !) et plus ça va, moins j’aime préparer les cartons et les déballer !
    Par contre j’aime toujours autant changer d’environnement, de voisinage, de paysage.
    Je me sens plus vivante du fait de déménager. Et comme je suis handicapée, c’est ma façon à moi de voyager…

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s