Polytechnique, c’était un 6 décembre il y a 25 ans…1989

Pour se souvenir de celles dont le futur, les rêves, la vie furent assassinés

14 femmes meurent : des filles, des sœurs, des amies, des conjointes, des tantes, des cousines, des meilleures amies, d’anciennes gardiennes, des colocs, des femmes, des femmes, des femmes…

Victimes de la Polytechnique

Geneviève Bergeron (née en 1968), étudiante en génie civil.
Hélène Colgan (née en 1966), étudiante en génie mécanique.
Nathalie Croteau (née en 1966), étudiante en génie mécanique.
Barbara Daigneault (née en 1967), étudiante en génie mécanique.
Anne-Marie Edward (née en 1968), étudiante en génie chimique.
Maud Haviernick (née en 1960), étudiante en génie des matériaux.
Barbara Klucznik-Widajewicz (née en 1958), étudiante infirmière.
Maryse Laganière (née en 1964), employée au département des finances.
Maryse Leclair (née en 1966), étudiante en génie des matériaux.
Anne-Marie Lemay (née en 1967), étudiante en génie mécanique.
Sonia Pelletier (née en 1961), étudiante en génie mécanique.
Michèle Richard (née en 1968), étudiante en génie des matériaux.
Annie St-Arneault (née en 1966), étudiante en génie mécanique.
Annie Turcotte (née en 1969), étudiante en génie des matériaux.

Au moins quatre personnes se sont suicidées à la suite de cet événement *souces Wikipedia

Des familles et une collectivité endeuillées.

L’Assemblée nationale a rendu un émouvant hommage aux victimes de Polytechnique, alors que les 33 députées qui y siègent ont tour à tour pris la parole. Je vous invite à prendre le temps de le visionner en pensant aux victimes et aux familles touchées de près et de loin. En pensant aux premiers répondants aussi.

Suggestions

1989…

J’avais 26 ans, j’étais jeunes comme Elles.

Le 19 novembre je devenais (ainsi que mon frère et ma soeur) orpheline. Mes parent sont décédés dans un accident d’auto. un peu plus de deux semaines plus tard survient le drame de la Polytechnique. Mes premières pensées furent bien entendu pour les victimes et leurs familles, pour les survivantes et leurs familles. Et puis…je me suis mise à trembler, à pleurer, à avoir peur. Peur pour ma fille, mes amies. peur pour moi aussi. J’étais sous le choc comme l’était probablement toute la population.

Et…c’est là que j’ai trouvé un côté positif au décès de mes parents: Ils n’auront pas à vivre cette violence diffusée à qui mieux mieux sur toutes les ondes du moment. Ils sont décédés heureux et amoureux contrairement à ces quatorze femmes.

Vous vous souvenez?

Vous désirez partagez?

Merci de le faire dans les commentaires pour le bien de chacun.

Pour recevoir les derniers articles du blogue, des entrevues ainsi que les primeurs des dates de conférences et ateliers …

Inscrivez-vous dès maintenant à l’infolettre en cliquant sur l’enveloppe!

enveloppe

Retour à la page d’accueil

Témoignages

Blogue

Journée VIP Si vous pensiez à vous…

Vous avez apprécié? Merci de laisser votre  commentaire et partager sur vos réseaux, merci

 Suivez-moi sur Facebook ou sur Tweeter

Au plaisir de vous rencontrer bientôt !

Lynne

Publicités

Une réflexion sur “Polytechnique, c’était un 6 décembre il y a 25 ans…1989

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s