Sans préjudice, Foglia …

Foglia, saurez-vous encercler la bonne réponse?

Une femme sur 3, 15,   50 subira une agression au moins une fois dans sa vie.

Suite à la lecture de votre papier ce matin, La chasse à l’homme je ne peux me permettre en tant que femme de garder plus longtemps le silence.

Vous devinez que j’en suis aussi, n’est-ce pas? #Agressionnondénoncée et dénoncée aussi

J’ai appris au cours de ma vie que lorsque l’on peut exprimer en termes simples, comme si on parlait à un enfant de 6 ans ce qu’il en est au sujet de thèmes plus tabous c’est que nous avons une facilité de le démystifier pour le bien de tout et chacun.

  • Vous n’avez rien compris de l’impact d’une agressions chez la personne qui dit, qui crie NON;
  • Vous n’avez rien compris de la définition des mots: abus sexuel, agressions,attouchement sexuel, viol.
  • Vous n’avez rien compris de ce qui se passe dans la tête, les yeux et les gestes d’un abuseur, d’un agresseur, d’un violeur qui se retrouve à un souffle de votre visage…

Cette horrible méchanceté gratuite laisse des traces, des odeurs, des flashbacks qui de temps à autre remontent à la surface et ce même après 40 ans, 25 ans, 10 ans etc.. Ça vous ne l’avez pas compris n’est-ce pas?

J’espère et je souhaite sincèrement que vous ayez encerclé la bonne réponse. (lire sarcastique, heu, rire sarcastique)

J’espère que vous prendrez un peu de votre si précieux temps pour y réfléchir un peu plus longtemps que ce jet d’idées transféré sur votre papier…

J’espère que vous serez capable de regarder dans les yeux une femme qui osera peut-être un jour discuter avec vous de vive voix de ce que peut imprégner en nous (femmes ou hommes) pour la vie et ce même avec des thérapies un ou des viols, abus sexuels, agressions ou attouchements sexuels.

En fait, j’espère que vous et les hommes qui vous ressemblent en pensée serez un jour capable de remercier les femmes qui auront dénoncée d’une façon ou d’une autre. Que vous pourrez réaliser qu’elles l’ont fait pour faire de ce monde un monde meilleur.

Je vous souhaite une douce réflexion sur cette thématique Foglia

J’ajoute ma voix à celle de Lise Gendron de Châtelaine:

«C’était pas faux. Je me suis permis de l’envoyer chier quand même», écrivez-vous ce matin à propos d’une de vos connaissances. Elle ne l’a peut-être pas fait alors je le fais à sa place: je vous rends la politesse, cher Foglia.

Je seconde aussi ma collègue et amie Stéphanie Deslauriers sur son blogue Ensemble, maintenant: Faut qu’on se parle Pierre

En relisant votre papier je constate que vous le commencer ainsi: «Je commencerai par dire que je n’ai jamais violé personne…»

Foglia, auriez-vous déjà été abusé, agressé ou violé alors?

Lynne

Vous avez apprécié? Laisser un commentaire et partager sur vos réseaux, merci

Et si nous gardions contact? Cliquez ICI pour vous abonner à l’infolettre

Suivez-moi sur Facebook ou sur Tweeter

Retour à la page d’accueil

Gens de coeur

Publicités

6 réflexions sur “Sans préjudice, Foglia …

  1. Je crois qu’il y a dérapage dans les intentions. Il y a un second degré et une autre analyse de la situation dans l’article de Foglia. Pour avoir connu l’époque de Polytechnique, je me rappelle que les journaux titraient « Tous les hommes devraient se sentir coupables  » ça m’avait mise mal à l’aise. Plus tard j’ai lu  » Manifeste d’un salaud » de Roch Carrier, ça éclaire beaucoup de chose. Je crois que vous vous attaquez à la mauvaise cible.

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s