Une dernière envolée en montgolfière

Mes pensées vont vers la conjointe du pilote de montgolfière Maxime Trépanier et ses enfants.  J’envoie de douces pensées vers ses parents et sa famille et vers les pilotes de montgolfières sans oublier tous ses amis.

Le Festival international des montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu fait partie de mon ADN. Ok j’exagère un peu.

(Crédit photo: Mylène Lorrain, 2012)

(Crédit photo: Mylène Lorrain, 2012)

Il y a 28 ans, je m’y rendais régulièrement à tous les matins avec ma fille qui avait 6 mois à l’époque.  J’aimais cette douceur du levé du jour et la rosée toujours présente. J’aimais entendre le son assourdi des montgolfières qui gonflaient. Que dire de toutes ces belles couleurs et du bonheur sur les visages  des pilotes et de leurs équipes de poursuite simplement à l’idée de voler… sans parler du visage de ma fille!

À tous les ans c’était un pèlerinage matinal.

Et puis, quelques années plus tard, j’ai eu droit à mon baptême, mon premier vol en montgolfière. WOW! Je me souviens d’avoir demandé au pilote s’il y avait des parachutes!  Petit moment de panique qui n’a pas duré longtemps. Le pilote était très rassurant. J’avais simplement à vivre ces moments magiques en toute tranquillité d’esprit. Il y avait autour de nous des montgolfières aux formes spéciales et d’autres aux couleurs plus belles les unes que les autres. Quel beau spectacle « live »! Au moment de atterrissage, les genoux pliés pour amortir le choc, nous étions quatre avec les yeux brillants, riant au fond de la nacelle!

Et puis j’y ai été bénévole (parade de mode historique! ) avec mes amies Céline et Martine. Notre ligue d’improvisation a donné quelques représentations en après-midi. Et j’ai continué d’apprécier les envols pendants plusieurs années.

Je vous souhaite sincèrement de pouvoir vivre cette légèreté de l’être au moins une fois dans votre vie.

L’accident de Maxime survenu lors du trentième anniversaire du Festival des montgolfières assombrit cet événement qui selon ma mémoire n’avait rien vécu d’aussi triste.  Il laisse surtout sa famille, ses parents et plusieurs pilotes et amis dans le deuil.

Je ne connaissais pas Maxime. Je connais les gens de Saint-Jean-sur-Richelieu. Depuis la crise du verglas j’ai compris que nous étions tissés serrés.maxime trépanier montgolfière

Je vous offre mes plus sincères condoléances à vous tous qui avez eu le bonheur de croiser sa route. Je vous souhaite d’apprivoiser en douceur ces couleurs que la vie vient d’ajouter sur votre route. À votre rythme.

Voici un court vidéo hommage qui se balade sur Youtube et les réseaux sociaux en son honneur.

Je vous invite à me suivre sur Facebook ou sur Tweeter

Voir le profil de Lynne Pion sur LinkedIn Rejoignez le groupe Deuil-Vie-Résilience sur LinkedIn

Et si nous gardions contact par l’infolettre? Simplement à cliquer sur ce lien maintenant

Publicités

Une réflexion sur “Une dernière envolée en montgolfière

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s