Accidents mortels à la ferme

procherie et boeufJe suis née à la campagne. Mon père avait une petite ferme porcine. L’an dernier un de ses amis est décédé dans un accident de ferme, ensevelis sous le maïs. J’ai une pensée pour sa famille. Mon cousin Bernard est aussi décédé dans un accident de ferme il y a plusieurs années, j’avais 21 ans.

La réalité de la mort

Le premier décès que j’ai connu, à l’époque de mes 4 ou 5 ans, était un garçon qui avait à peu près mon âge. Le fils d’un couple d’ami de mes parents. Désolée pour les détails mais il y a plusieurs années il était tout à fait normal pour l’enfant de s’asseoir sur la charrue qui labourait les champs ou sur les roulettes. On passait une partie de la journée ainsi à tenir compagnie à notre père! Le petit garçon en question a perdu l’équilibre et est mort accidentellement. On ne parle pas de gros équipements de ferme comme il en existe aujourd’hui où tout est énormément gigantesque et le tracteur et la machinerie et les quantités énormes de champs à entretenir. Je vous parle d’une époque ou chacun avait son petit lopin de terre à cultiver et le bonheur était au rendez-vous.

Je me souviens de son petit cercueil blanc à la sortie de l’église et de toutes les questions qui se posaient dans ma tête. « Comment pourra-t-il respirer si tout est si bien fermé? Est-ce qu’il aura peur dans le noir dans la terre? » et bien d’autres dont je vous fais fie de l’énumération.

Par la suite mon père ne voulait plus que j’embarque sur la machinerie, seulement sur les chariots qui transportaient le foin. Terminé les journées en compagnie de papa à le voir rire en gardant toujours un œil derrière pour s’assurer que je me tenais bien comme il faut pour ne pas tomber, car les papas étaient conscients du risque. À cette époque-là il en était ainsi.

Mes parents m’avaient expliqué que le petit garçon était tombé et que ses parents avaient beaucoup, beaucoup, beaucoup de peine. Mais à 4-5 ans on ne comprend pas tout. Il faut se faire ré-expliquer plusieurs fois et bravo à mes parents pour la patience! Par chance, on grandit et on vieillit ce qui laisse place à une meilleure compréhension de la situation. Alors d’autres questions prennent la place.

Les « pourquoi », les « comment » on meurt? J’avais déjà compris, bien tristement, qu’il était possible de mourir même quand on est un enfant. Plus tard j’ai compris que le décès d’une personne que l’on aime laisse plusieurs personnes endeuillées; les amis, les voisins, les professeurs, etc.

L’été vient à peine de débuter et déjà quelques accidents mortels à la ferme sont survenus. D’autres laissent des employés handicapés.

Je souhaite à tous les agriculteurs et les producteurs un bel été! Prenez le temps de vérifier adéquatement tout vos équipements. Prenez le temps d’expliquer à vos employés la sécurité à la ferme. Prenez le temps de jaser avec les enfants et les petits-enfants des dangers encourus à la ferme et autour de la machinerie en marche.

Je vous souhaite une belle récolte et que la température joue en votre faveur!

Lisez aussiCombien d’accidents mortels à la ferme

Ressentez-vous le besoin d’accompagnement parce que vous vivez un deuil? Le tout dans une démarche de croissance personnelle? Je peux vous aider.

Réservez une première rencontre en suivant ce lien et en inscrivant dans l’espace recherche d’un professionnel: Lynne Pion

Vous désirez un atelier ou une conférence sur ces thèmes?

Je suis disponible pour vous aider à apprivoiser les différentes couleurs de la vie.

Communiquez avec-moi info@lynnepion

Vous avez apprécié cet article, partagez-le sur vos réseaux sociaux et laissez-moi un commentaire, merci!

Lynne

P.S. J’ai écrit cet article en pensant à Ricardo Beaudoin, 58 ans qui a perdu la vie à la suite d’un accident survenu sur une ferme du chemin Fappier à Barnston-Ouest vendredi soir le 21 juin 2013 et à tous ceux décédés accidentellement sur une ferme ou en exerçant un métier qu’ils aimaient. Entre autre mon amie Monika (accident de ferme)

Publicités

3 réflexions sur “Accidents mortels à la ferme

  1. Bonjour, je suis la petite fille a Ricardo et Louise..(parmi 10 autres petits enfants) J’ai lu ce que tu as écris sur mon papi et sur les plusieurs accident qui ce produisent sur les fermes. Tu as toute a fais raison et ton article était très touchant. Il faut faire plus attention, car des accidents sa se produit vite. Merci pour la pensée envers mon papi ! Très apprécier ! (& oui il adorait ce métier …. l’agriculture)

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s