Douces heures de Noël

Retrouver l’enfant qui dort dans notre cœur

Quand je pense à mes Noël passés il me revient des odeurs, celle du poêle à bois qui réchauffe la maison et que papa nourrit allègrement pendant que fillette lui en fournit plus plus plus! L’odeur de la dinde et de la tourtière qui cuisent et parfument la  maison. Des fous rire, des bribes de jasettes avec mes parents et ma grand-mère. Des nuits écourtées pour se rendre à la messe de minuit et ensuite manger en famille.

Lire le billet « Quoi faire quand on est endeuillé en décembre? 7 suggestions aidantes »

À quelques jours de Noël je repense à tous ces êtres fantastiques qui ont croisés ma vie et qui ne sont plus. Je dis souvent en métaphore que j’ai de merveilleux amis et une famille que j’aime du plus profond de mon cœur mais que j’ai aussi un « village qui s’est construit au fils des ans au-delà des nuages et que les gens qui l’habitent me manquent ».

108734451_1d31e2b4a6

Ces quelques jours avant la période festive je me permet de retrouver l’enfant qui dort dans mon cœur et de le bercer doucement, de lui dire que je l’aime. De lui rappeler comment il est précieux et de le remercier de m’accompagner dans ma vie d’adulte. Je le rassure aussi en lui confirmant qu’à tous les jours c’est lui qui me permet de voir et d’apprécier la magie de la vie dans ses différents détails; la nature, les sourires, les naissances, les amis, les gens que je rencontre virtuellement et dans la vrai vie, la joie de vivre. Sans cet enfant intérieur qui vit dans mon cœur je crois que la vie serait plus terne. Car ce qui est beau chez cet enfant c’est cet émerveillement, cette confiance qu’il a de toutes les possibilités à venir.

On me dit très souvent que mon enfant intérieur est très fort. Je vous dis qu’il est simplement émerveillé par ce qu’il y a de bon chez l’humain, par la magie et la beauté de la nature qu’elle soit humaine, animale ou végétale.

Qu’avec toutes ses expériences il a fait un choix; il accepte seulement ce qui est bon pour lui. La joie de vivre et le partage de ses expériences en font partie.

Comment se porte votre enfant intérieur?

Pour vous inscrire à l’infolettre c’est par ici

Douces heures de Noël

Quand on y pense un  peu, ce que nous gardons en mémoire de ces douces heures de Noël que nous vivons en famille, entre amis ou parfois seul ce sont les odeurs, les émotions, les contacts humains. C’est un dernier Noël passé à l’hôpital à accompagner son conjoint, son enfant. C’est un Noël sous la neige à marcher sous les flocons blancs après un repas copieux. C’est un Noël autour du feu à l’extérieur pour faire changement. Il y a tant de façon de vivre ces douces heures. Les plus beaux cadeaux que nous garderons en mémoire dans notre cœur et dans notre tête seront tous ces moments passés avec les gens que nous aimons, les fous rire, les accolades et les « Ben voyons donc,t’as pas fait ça! »

Je vous souhaite un doux Noël  en paix avec vous-même.

J’ai une pensée spéciale pour vous qui vivez un Noël  plus difficile en raison d’un ou plusieurs deuils ou de la maladie.  

Donnez-vous le temps, du temps pour apprivoiser cette couleur différente de la vie.

Parlez de la mort c’est aussi parler de la vie, celle qui a été, celle qui sera avec toutes les valeurs reçues en héritage

amicalement,

Je ne peux passer sous silence une découverte sur Youtube, Fermez les yeux et écouter cette voix angélique et sur un texte tellement inspirant

 

Et si nous gardions contact?

Pour recevoir les derniers articles du blogue ainsi que les primeurs des dates de conférences et ateliers …

Inscrivez-vous dès maintenant à l’infolettre en cliquant sur l’enveloppe!

enveloppe

Retour à la page d’accueil

Regardez + de 30 entrevues de personnes inspirantes au grand coeur

Blogue

Contactez-moi

Vous avez apprécié? Laisser un commentaire et partager sur vos réseaux, merci

 Suivez-moi sur Facebook , LinkedIn ou sur Tweeter

À bientôt,

Lynne

*************************************************

Formation Deuil 101, Colloque sur le deuilFemme authentique , douce, audacieuse et passionnée. Elle est la référence pour les femmes endeuillées qu’elleaccompagne dans dans leurs deuils et blessures sur la route de la résilience en privé , Demi-Journée VIP ou petits groupes.   Auteure du livre« Est-ce que tout le monde meurt? » elle a créé son blogue Deuil-Vie-Résilience référé dans la francophonie. Elle a participé au premier événement TEDxQuébec  en novembre 2012 sa conférence ayant pour titre « La mort n’est pas contagieuse ».  Elle a collaboré dans différents magazines et sites internet au Québec et en Europe.  Elle s’implique socialement avec le Groupe d’accompagnement Jonathan de Sainte-Marie en Beauce en accompagnement en fin de vie. Vous la retrouverez aussi dans le bottin des ressources de la maison Monbourquette et sur les différents réseaux sociaux.

Pionnière elle offre en ligne différentes formations sur le deuil:

Publicités

5 réflexions sur “Douces heures de Noël

Merci de laisser un commentaire, je vous lis avec grand intérêt

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s